Une passerelle au dessus du Tarn

Réservée aux piétons et cyclistes

 

Pour relier la place ST Charles de Rabastens

à la gare de Couffouleux, située juste en face

Pourquoi ?

Plus des 2/3 du trafic sortant de Rabastens s'effectue en direction du bassin d'emploi de Toulouse. 

L'expansion naturelle de la ville s'effectuant à l'opposé vers Albi ,la traversée de la ville conduit aux heures de pointe à la saturation de la sortie à sens unique alternée de la rue du Pont del Pa conduisant au seul pont qui enjambe le Tarn. 

Celui ci est très étroit et très dangereux pour les cyclistes et les piétons...


Comment ?

La passerelle sera l'épine dorsale d'un véritable réseau sécurisé pour les cyclistes

 

Télécharger
SEPRA_Dépliant_Passerelle.pdf
Document Adobe Acrobat 1.5 MB

On en parle ...

Télécharger
Projet en cours depuis 2009 : Une passerelle au dessus du tarn est elle envisageable ?
08.02.18 La dépeche.pdf
Document Adobe Acrobat 332.5 KB

Où?

Entre la place St Charles et la gare de Rabastens-Couffouleux


Télécharger
DAMEZ relance le projet passerelle
fev 2018 Le journal d'ici.pdf
Document Adobe Acrobat 2.9 MB


Historique

2021

 

15 octobre : Mr Laborie informe la SEPRA qu' INGEROP, occupé par l'étude de 3 passerelles à Toulouse, n'a pas trouvé le temps pour effectuer la "pré-étude" ici.

 

9 août : entretien , à la demande de la SEPRA, avec Mr Laborie adjoint à l'urbanisme à Couffouleux : pas de communication de la réactualisation en 2019 de l'étude EGIS de 2010, remplacée par celle d' INGEROP, attendue en octobre.La nouvelle étude d' EGIS , commune avec Rabastens, portant pour Couffouleux seulement sur un réseau cyclable, est attendue "dans le courant de 2022".

28 juin : le conseil municipal de Rabastens vote deux demandes de subvention: une pour un plan de circulation incluant les mobilités actives , avec EGIS, et une pour la nouvelle étude sur la passerelle , avec INGEROP, portée par Couffouleux.

12 mai:  réunion entre le CA de la SEPRA et Mr Laroche, conseiller en charge à Rabastens : celui-ci  indique  que le soir sera décidé  avec Couffouleux le choix d'un cabinet pour étudier  en particulier une passerelle "bow-string" qui aurait la préférence de l'ABF. L'étude sera achevée fin octobre. La SEPRA ne peut pas faire partie du comité de pilotage, en raison de l'opposition de Couffouleux.

 

13 avril :  sans mentionner  l'achèvement de l'actualisation de l'étude EGIS, le conseil municipal  de Couffouleux vote pour une demande de crédits à la Région, le Département et l'Europe, pour une nouvelle  étude sur la passerelle.

 

3 mars : affichage et  début  de distribution du tract  TOUS ENSEMBLE POUR POUSSER AU TRAIN ! ( voir dans ACTUALITÉS),  pour inciter à répondre au questionnaire des mairies, le cas échéant plusieurs fois : une réponse  pour chaque personne concernée habitant le même domicile.

 

12 février :  entretien avec Mr Laroche parlant pour la commune de Rabastens: choix d'une passerelle de, non pas 3, mais 5 mètres de large, portant le coût  à 3 millions d'euros. Demande de la SEPRA de faire partie du "comité de pilotage", en particulier pour examiner 3 types de passerelles a priori plus esthétiques, et moins coûteuses.

 

15 Janvier  :  Dans "Le Tarn libre" parution d'un long article intitulé "Les voeux du maire, Olivier Damez", signé par  lui même.Il n'est pas fait mention de la passerelle ni de l'étude EGIS  d'actualisation, qu'il avait commandée ~1 an et demi auparavant

 

12 janvier

Interview du nouveau  maire de Rabastens, Nicolas Géraud : " Avec Couffouleux, nous voulons aller jusqu'au bout de toutes les études en 2021, tant sur le plan financier que des aides possibles afin de pouvoir envisager ou non cette réalisation".

 

 

2020

 

4 novembre : réunion avec le maire de Rabastens et sa première adjointe.Le premier indique qu'il est favorable à la réalisation de la passerelle, mais avec une participation financière n'excédant pas 200 000 euros; la seconde qu'elle va demander à EGIS la réactualisation en 2020 de l'étude de 2010.

18 juillet  : réunion publique de la nouvelle municipalité  de Rabastens pour le lancement d'un nouveau "plan de circulation et de stationnement" . La SEPRA , retenue pour faire partie de la commission ad hoc, indique qu'elle enverra au maire l'étude EGIS,  sortie en  2010,  de faisabilité de la passerelle.

 

14 juin  :  la SEPRA demande aux 4 listes se représentant aux élections municipales de s'engager pour la construction de la passerelle: "au plus vite", en raison de la prise de conscience générale de l'importance du vélo. La lettre est indiquée sur le site ( dans : Actualités) , et est publiée presque in extenso dans "Le Tarn Libre" du 19 juin, sous le titre  : "une passerelle pour le monde d'après".

 

25 mai : lettre  de demande au président de la communauté d'agglo de relancer  le dossier passerelle, à la lumière de l'importance  du vélo reconnue  par le gouvernement, aides financières à l'appui.

 

9 avril : appel téléphonique au secrétariat du cabinet d'études EGIS : celui-ci indique qu'il n'y a pas de directeur mais seulement un groupe d'étude spécifique  en charge , pour lequel est donné l'adresse mél de deux personnes en faisant partie.De suite , par courriel,  la LRAR  du 12 mars leur est envoyée, avec demande d'accusé de réception ( réponse automatique  indiquant la  prise de connaissance le 27 avril).

 

12 mars : LRAR au directeur d'EGIS chargé de l'actualisation de l'étude : demande  de seulement  la date de l'achèvement  ,et aussi  de lancement (normalement il y a près d'un an) .

 

13 janvier : demande à Mr Damez de "consulter cette première version,[du complément d'étude ] ainsi que la version définitive", et de délivrer leurs photocopies.

 

10 janvier : dans ses vœux, Mr Damez indique "nous avons eu un retour très partiel du complément d'étude sur le projet de passerelle".

 

 

2019

6 juin   Le maire de Couffouleux annonce en réunion publique que le financement de  la réactualisation de l'étude de 2010 est acquis. L'étude peut donc être réactualisée.  A son avis, le coût total de la passerelle s'établira à 2-3 millions d'euros. Les communes devraient apporter participeront à Hauteur d'environ 400 000 euros et que dans ces conditions ce sera une réalisation " à moyen et long terme". 

 

25 avril   Le conseil municipal de Rabastens vote le budget qui inclue sa quote-part (1800 euros) pour le financement de                       l'actualisation de l'étude  EGIS de 2010 sur la passerelle.

 

9 avril     Réunion de la commission des finances de Rabastens, ouverte au public :  SEPRA demande que dans le budget 2019 soit inscrite la participation de la commune à l'actualisation de l'étude  de 2010 sur le projet de passerelle. Il est convenu qu'une somme de 5000 euros sera soumise pour approbation au conseil municipal, sous réserve que le budget reste équilibré.

Le maire se déclare personnellement défavorable à la présence de la SEPRA dans le comité de pilotage".

 

19 février   Le conseil municipal de Couffouleux vote pour une participation de la commune pour la réactualisation par EGIS de son étude de 2010. Budget :  15 000 euros dont 50% pris en charge par le Département.

 

11 janvier 2019   Dans ses voeux,  Mr Damez déclare : « la première phase sera une réactualisation de l’étude faite en 2010 qui préconisait un ouvrage reliant la gare côté Couffouleux à la MJC côté Rabastens ».

2018

 

23 novembre      Entretien avec M. DAMEZ, à sa demande en présence de M. TENEGAL :

La  commune de Couffouleux ( 3 conseillers) va s'occuper avec Rabastens ( 4 conseillers) de l'actualisation de l'étude EGIS sur la passerelle.

Pour cela l'agglo a demandé l'aide financière de l'ADEME.

Pour le financement Mme Duclot s occupera  de la coordination des demandes concernant le financement . Un comité de pilotage sera créé. Un avis favorable est donné pour que pour  que la SEPRA en fasse partie. 

 

 

29 octobre      Entretien à Técou avec Mr P. Salvador , président de "l'agglo" .

Il se positionne favorablement pour  la création d’une passerelle entre Rabastens et Coufouleux.

Il indique que l’Agglo ne peut être "maitre d'ouvrage" de la passerelle. Ce projet nécessite la création d'un comité de pilotage.  La SEPRA pourrait en faire partie.  La question est en suspens.

La nécessité d'une étude pour le 2ème pont est reconnue.

 

25 sept        Entretien avec Mr Damez. Il lui est donné une photocopie de la  lettre de du 6 juin de Mr Ramond. Le maire  indique                       son accord pour   réactualiser l’étude EGIS  de 2010 d’une passerelle indépendante du  pont, à comparer avec l’                             élargissement de celui-ci.

 

24 sept       Exposés à Técou pour le  plan/charte  de « mobilité rurale » en gestation à « l’agglo » :

                celle-ci peut bénéficier de  48% de crédits du fond européen « Leader » et de 30 %  de la Région Occitanie.

 

22 sept       Démonstration réussie qu’avec une file continue de cyclistes les automobilistes ne pouvant pas  les dépasser sur le                          pont  doivent rouler  à faible allure  et créent des embouteillages : d’où l’intérêt de la passerelle même pour les                              automobilistes.

15 sept       Inauguration de la passerelle d’Hautpoul/Mazamet. La part communale dans le financement est de moins de 30%. 

 

 14 sept      Parution du « plan vélo » du gouvernement : l’Etat apportera  350 millions d’euros sur 7 ans, y compris pour                                 des  infrastructures  (passerelles ?). 

 

25 juillet     Demande de rendez-vous à P. Salvador pour que la Communauté d’agglomération soit le maître d’ouvrage :                                    redemande d’entretien à C. Ramond pour connaître la participation financière du Département  

                  idem pour J.L. Gibelin pour la Région.

21 juillet     Annonce de la sortie  à la rentrée du projet de loi sur les mobilités,    avec « un grand plan vélo », « avant le 15                              septembre ».

29 juin        Dans sa contribution au débat public sur la PPE, la SEPRA rappelle la nécessité d’« un plan national passerelles ».

 

23 juin        Dans La Dépêche, O. Damez indique à propos du pont : « la mairie a réaffirmé sa volonté de voir le conseil                     départemental se saisir rapidement de ce sujet crucial ».

 

 

6 juin          Réponse de C. Ramond, transmise par la commune de Rabastens le 20 juin : « l’élargissement du tablier du pont …                        serait techniquement très délicat et risquerait d’entrainer des désordres ultérieurs sur la structure .De plus, il                                  s'avèrerait très coûteux .L’idée   d’accoler un ouvrage neuf à un ouvrage existant … s’avère encore plus coûteuse

                  et pose des problèmes techniques identiques pour     l’équilibre du pont actuel .Le département ne peut être votre                          interlocuteur pertinent dans cette affaire ». 

 

28 mai        Entretien accordé par  O. Damez  à la SEPRA : trois points sont abordés dont celui de la passerelle indiqué être                              examinée par le Département. O. Damez  prévoit une nouvelle réunion.

 

 

16 mai        Participation de la SEPRA à l’élaboration d’un plan pour la « mobilité rurale » avec  le CEREMA : prise en compte dans                      l’atelier « déplacements doux » du projet de passerelle

 

12 mai        Courriel aux adhérent(e)s et sympathisant(e)s de la SEPRA leur indiquant l’existence de l’autocollant  d’ « initiative                          citoyenne » : « oui à la passerelle »

 

 

28 avril       LRAR à C. Ramond de « demande urgente d’entretien », avec rappels  historiques  et démonstration que                                        « l’encorbellement n’est pas la  solution ».

 

27 avril      Entretien avec le SIAEP : la SEPRA informe que la communauté d’agglomération a indiqué  à la SEPRA qu’il n’y avait pas eu d’étude  faisabilité de l’utilisation de la future passerelle, contrairement à ce qui avait été indiqué à la CORA. Mr Paulin partage le regret que l’utilisation, et le financement partiel,  de la passerelle aient été de ce fait abandonnés ( pour 700 000 euros).

 

18 avril      Dans La Dépêche,  O. Damez indique: « une étude va être lancée à   l’initiative du Département pour savoir comment faire »

26 mars   Réponse de C. Ramond, transmise par la commune de Rabastens le 20 juin : « le Département n’est donc pas l’interlocuteur propre à  vous donner une réponse ».

 

 

28 février   Indication à C. Ramond de l’utilisation prochaine du pont (réputé être la propriété du Département ) pour le passage  de la Haute Tension Electrique : a priori  traversée au dessus du Tarn moins hère en utilisant la passerelle, et avec participation d’Enedis

 

22 février     Indication à O. Damez et à trois de ses adjoints, de la vente  imminente, par les consorts Marty, d’un lot permettant      par  réemption partielle d’assurer le débouché à Couffouleux  de la passerelle partant  de Rabastens au niveau des        MMA

16 février     Réponse de T. Carcenac : « en ma qualité de parlementaire, vous pouvez compter sur mon engagement »  

 

8  février      Article dans « La Dépêche du Midi » : « Une passerelle entre Rabastens et Couffouleux est-elle envisageable ? »  

 

4 février      Demande de RV avec T. Carcenac, pour en particulier, appuyer en  tant que sénateur, un « plan national passerelles »

 

1er février    Article dans « Le journal d’ici » : « Damez relance le projet de passerelle » 

 

25 janvier    Réponse de P. Salvador : RV remis à plus tard: « nous nous trouvons en pleine phase de réflexion technique sur ce        sujet »

 

12 janvier    Dans ses vœux, O. Damez rappelle la nécessité de « mise en place d’une passerelle pour piétons et vélos, adossée au                      pont, ou un  peu en amont de celui-ci à hauteur des ateliers municipaux »  


Télécharger
2009-2017 historique de la passerelle.p
Document Adobe Acrobat 73.0 KB