Un refuge qui fonctionne à l'hydrogène depuis plusieurs années ... Oui oui ça existe !!!

 Pour distinguer l'origine de l'Hydrogène, on utilise des couleurs différentes: 

- "gris" lorsqu'il est produit  avec production de CO2 ( "vaporeformage" soit 95 % de la production actuelle.

- "blanc"/"vert" en utilisant l'électricité  des énergies renouvelables pour décomposer l'eau;

- "bleu" lorsque l'électricité provient des centrales nucléaires.La SEPRA s'est adressée au chef de cabinet du ministre de Rugy pour proposer  le blanchiment ( plus de CO2) de l'hydrogène gris. En savoir plus  : seconde partie de la LRAR de début décembre 2018.

La Région Occitanie lance son plan hydrogène vert ...

En déplacement à Paris, la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga, a présenté le 22 mai son plan régional pour développer l'hydrogène vert sur son territoire. Doté de 150 millions d'euros pour la période 2019-2030, ses mesures sont principalement tournées vers l'accompagnement et l'incitation à investir, dont l'élue espère qu'elles généreront un milliard d'euros d'investissement.


Prix des carburants : Réduisons notre facture et celle de l'environnement avec les transports en commun, le velo, le covoiturage ou l'auto-partage dans l'agglomération. 

 

La SEPRA fait sienne la position de sept associations Toulousaines.

Elle fait remarquer que la fiscalité verte est une nécessité  pour lutter notament contre l'effet de serre en tenant compte du coût global effectif mais en respectnt deux conditions  :

1-     1 - Qu'elle soit appliquée en toute transparence et quelle ne soit pas un leurre  pour "boucher des trous" (lire l'article du Canard enchaîné, du 8 novembre: "Le hold-up de l'Etat sur la fiscalité "verte") ! 

 

2-    Qu'elle soit équitablement répartie - pas majoritairement par des taxes mais plutôt par l'impôt direct  progressif (cf. : "ministère de la transition énergétique et solidaire").

Télécharger
Le hold up de l'Etat sur le prix du carburant
Article canard du 7 novembre.pdf
Document Adobe Acrobat 259.1 KB

 

 

L’HYDROELECTRICITE SUR LA SELETTE

 

Mr Lucien Pons, "citoyen ordinaire" mais très bien informé , probablement par la CGT,  a sorti sur son blog un article très édifiant à propos de la privatisation prochaine des barrages hydroélectriques.

Ceux-ci réalisent  une forme  stratégique  de stockage de l'électricié   qui est libérée  à volonté lors des pointes de consommation.

A noter qu'il en est de même avec l'Hydrogène (cf. notre contribution à la PPE).Lors des journées Hydrogène les 26 et 27 septembre à Toulouse, nous avons appris que son  stockage en grande quantité dans des mines de sel  est étudié ( à Manosque;  a priori c'est possible  aussi à Lacq ?).

Télécharger
Privatisations des barrages hydrauliques producteurs d'électricité
Le gouvernement a donc annoncé la privatisation des 150 plus grands barrages hydrauliques de France...
PONS - Barrages Hydrauliques.pdf
Document Adobe Acrobat 463.6 KB

A l’heure de la lutte contre le réchauffement climatique, la question des énergies nouvelles et non polluantes est posée avec acuité 

« ardente obligation » pour l’Etat (ratification de la COP 21)

 

 

LA REVOLUTION ! … PAR L’HYDROGENE ?

 

"Quoiqu’il en soit il est essentiel de noter que l’utilisation de l’hydrogène peut être réalisée, en  passant outre le blocage/freinage des lobbies  en place et la vision à court terme  des  "politiques" Michel Mulliez

 

 

A l’échelle locale, la SEPRA  a indiqué au moins trois possibilités :

 

  • Installation de bus à hydrogène à Albi et à Gaillac (stations d’hydrogène disponibles)
  • Création d’un écoquartier/habitat participatif à Couffouleux : capteurs photovoltaïques, électrolyseur, cuve de stockage, piles à combustibles. Des chercheurs du CEA à Grenoble ayant travaillé sur l’hydrogène ont déjà créé une entreprise  pour cela.
  • Implication du SDET dans sa mission de service public : voir la lettre récente.
Télécharger
Plan de l'exposé participatif
LA REVOLUTION.pdf
Document Adobe Acrobat 75.6 KB