C’est une question capitale pour  « la qualité de  vie ».

Elle se pose particulièrement pour les PLU... La SEPRA intervient, comme elle peut :

1 / Dès le départ, lors  de leur élaboration, en demandant  « la concertation », légale, pour prendre en compte ses propositions

- la nature en  ville : études paysagères préalables ; échéancier de plantations, systématiques …  

- les déplacements doux , les écoquartiers,  la problématique de l’eau, etc.

( Pour la forme de la « concertation » elle demande  qu’elle ne soit pas restreinte à  des réunions publiques, ne portant que sur des informations mais  des réunions de travail, pour arriver à des propositions communes.

2 / Si elle n’y parvient pas ou mal , elle utilise les enquêtes publiques (voir ce chapitre).

3/ Finalement, si le contexte juridique le permet, elle dépose des recours contentieux (si les « recours gracieux »  préalables  sans effet)

 

   

Un cas emblématique est celui du « lotissement de la Maurole » 

 

ECO QUARTIER / Habitat participatif

 

Un projet à La bastide (près de la gare) par le cabinet Raynal-Ruffat, soutenu par la mairie de Couffouleux avait été présenté  en avril 2015, puis abandonné. La SEPRA avait constitué pour celui-ci une commission interne.

Celle-ci l’a relancé en avril  2016 par le biais de l’ « Habitat Participatif », en contactant les sociétés conseils  « Coop Hab » et «Hab Fab », (et l’a appuyé lors de  l’enquête publique sur des modifications du PLU de Couffouleux  voir  « Enquêtes publiques »). Récemment, indépendamment de celles-ci, nous avons appris qu’ un autre projet est en gestation rue Roger Bellegarde/chemin des vignes, avec recherche de nouveaux participants.